Bâches à bulles, à barres, volets roulants, barrière filets

Couvrir sa piscine, cela permet de conserver l'eau à une certaine température, de protéger le bassin des impuretés, et surtout d'éviter les accidents et les chutes dans la piscine.

volet hors sol.jpg
 

La bâche à bulles ou bâche d'été

Appelée aussi bâche à bulle, la couverture d’été a un rôle saisonnier et des fonctions très simples :
protéger votre piscine,  garder la chaleur, et limiter l’évaporation de l’eau. Notez bien que vous devrez obligatoirement équiper votre piscine d’un système de sécurité si vous optez pour la bâche à bulle car celle-ci n’est pas conforme à la norme NF P 90-308.

La bâche à bulle est fabriquée en polyéthylène alvéolé traité anti-uv et flotte sur l’eau. Les bulles se placent face contre l’eau et agissent comme un isolant thermique : toute l’énergie solaire se retrouve piégée dans les bulles d’air durant la journée, la chaleur accumulée est ensuite retransmise pendant la nuit.
Il est conseillé de choisir plutôt une couverture opaque afin d’éviter le phénomène de photosynthèse et la prolifération des algues.

La couverture d'hivernage ou bâche d'hiver

Elle va servir à protéger votre piscine des intempéries pendant la longue saison d’hiver. Il existe 2 sortes de bâches, opaque ou à filet.

Etant plutôt prévues pour des longues périodes de recouvrement, les couvertures d’hiver ne sont pas faites pour être bougées souvent et sont donc difficiles à manipuler ou à enlever. Il est important donc de bien définir vos besoins avant de choisir votre bâche d’hiver.
Concernant la sécurité, les couvertures opaques ou à filet sont généralement conformes à la norme NF P 90-308 mais pensez à vérifier que c’est bien le cas.

La couverture opaque étanche

Étanche à l’eau et à l’air, elle ne laisse pas passer la poussière et convient donc bien dans le cas d’un hivernage passif.
Fabriquée en PVC, elle est traitée anti-UV, anti-champignons ou mousse (cryptogamique).
Important : pensez à prendre un modèle équipé d’une grille d’évacuation des eaux pluviales, car cela permet d’éviter la formation de poches d’eau en milieu de bassin.
Pour éviter que l’évacuation se bouche, il faudra penser à enlever tout ce qui peut s’accumuler au centre (feuilles, neige etc.)

La couverture à filet filtrante

Fabriquée en polypropylène tissé, généralement renforcé de sangles polyester, cette bâche convient aux bassins fortement exposé à des intempéries ( vent, pluies abondantes, chutes de neige).
Comme elle ne protège pas de la photosynthèse, elle est plutôt à utiliser dans le cas d’un hivernage actif.
La couverture à filet est plus légère donc plus facile à manipuler.

Dans les deux cas, il faudra prévoir de percer votre terrasse pour y fixer des points d’accroche. Il existe plusieurs systèmes d’accrochage : sandow, sandow click, à ressort dynamométrique ou sangles.
Comme la couverture va recouvrir largement la piscine et les margelles , elle convient bien aux piscines de toute formes et structures, sauf aux piscines à débordement.
Une couverture d’hiver bien entretenue, dure 10 ans environ.

La bâche à barres ou couverture de sécurité

Plus accessible que les couvertures automatiques en terme de prix, la bâche à barres est une couverture de sécurité 4 saisons, qui fonctionne aussi bien en été qu’en hiver.
Pendant l’hiver, elle permet de sécuriser la piscine, protéger des intempéries et des impuretés,  limiter le phénomène de photosynthèse grâce à son opacité, afin retrouver une eau claire dès la saison de baignade.
Pendant l’été, elle sécurise,  assure le gain et le maintien de température et évite la prolifération des algues également.
La couverture à barres est généralement composé d’une bâche en PVC et de barres en aluminium. La bâche se déroule sur la piscine et se fixe au sol par des pitons.
Il est possible d’utiliser un enrouleur motorisé pour encore plus de facilité de manœuvre.
La couverture à barres s’intègre sur la plupart des bassins existants ou en construction grâce à sa forme rectangulaire.

Le volet roulant

Partisans du moindre effort,  les couvertures automatiques, appelées aussi volets roulants de piscine, sont faits pour vous ! Il existe 2 sortes de couvertures automatiques :  hors-sol et immergée.

Le volet hors-sol

Des deux sortes de couvertures automatiques, c’est le système le plus vendu, car c’est le plus accessible en terme de prix. Autre avantage, il peut s’installer sur une piscine déjà construite puisqu’il ne nécessite pas de gros travaux d’installation.

Le volet vient s’enrouler et se ranger sur un axe d’enroulement placé à l’une des extrémités de la piscine, en général à l’opposé de l’entrée du bassin. Il s’enroule automatiquement à l’aide d’un moteur actionné avec une clé ou une télécommande, qui peut fonctionner soit sur secteur, batterie ou solaire selon les modèles.
Si votre piscine possède une forme vraiment spéciale, il faudra prévoir du sur-mesure, mais sinon vous trouverez certainement ce qu’il vous faut parmi les modèles standards proposés par les différents fabricants.

Moins répandu, il existe  un autre genre de couverture automatique dont le tablier n’est pas composé de lames mais de toile très épaisse de 580 gr/m² (conforme à la norme) et qui offre une alternative en prônant la facilité de manipulation du volet et la simplicité d’entretien d’une couverture souple.
Il faut savoir cependant que dans le cas d’un modèle hors-sol, des rails placés sur les margelles seront nécessaires.
Pour le modèle immergé, ces rails seront mis sous les margelles dans la piscine donc ça sera plus discret.
Hors-sol ou immergé, ce type de couverture coûte environ 20% moins cher que les lames PVC.

Le volet immergé

Le volet immergé est un peu la Rolls-Royce des couvertures automatiques, car il s’escamote discrètement à l’extérieur ou à l’intérieur du bassin, grâce à des rails de guidage qui se trouvent sous les margelles, et ne prend de pas de place aux abords du bassin.

Tout comme les volets hors-sol, le moteur peut être électrique ou solaire.